News

DS7 Crossback: nouveaux détails et nouvelles photos

Année après année, la DS7 Crossback aura déjà 4 ans au compteur, en 2021. Il sera temps pour lui de penser à répondre au nez.

Après avoir repris le Peugeot 3008 et 5008, le «SUV compact lifting» du groupe PSA jettera bientôt son dévolu sur l'Opel Grandland X (courant 2021) puis sur le Citroën C5 Aircross (2022). En attendant, les plus huppés de cette famille reposant sur une plate-forme commune auront également droit à un nouveau nez. Auto-Moto a imaginé, à travers une illustration, quelle pourrait être la portée des modifications apportées à la DS7 Crossback, à mi-carrière.

Année après année, le grand SUV pour automobiles DS témoigne d'une carrière commerciale réussie sur son marché national. Lui, qui devait avoir un horizon sombre, lors de son lancement en 2017, détient désormais la haute priorité de ses concurrents badgés Audi, BMW et Mercedes, en termes de chiffres de vente. En 2019, il s'est même permis de vendre plus que sa petite DS3 Crossback (8795 ex.), Pourtant plus récente et plus abordable, avec 14099 unités vendues en France. Un écart qui tend à se resserrer en 2020, même si la DS7 a conservé une petite longueur d'avance dans l'ensemble, depuis début 2020. Et un manque de dynamique commerciale que DS tentera de surmonter en rajeunissant son poulain, en 2021. Mais à l'international, où la DS7 Crossback peine à gagner, il sera très difficile de redémarrer la machine.

Par petites touches

Le restylage que subira la DS7 Crossback, quatre ans après son lancement, devrait principalement affecter son arc. Un choc de simplification, prôné par les équipes de conception DS, devrait opérer au niveau de la calandre. Ce dernier pourrait réduire la surface attribuée au chrome, tandis que la grille pourrait descendre légèrement plus bas dans le bouclier. Les signatures lumineuses verticales, logées à chaque extrémité de ce faciès, devraient inverser le sens de leurs «virgules», pour se fixer à la base de l'optique principale, comme la récente DS9, et en tant que future DS4 et DS4 témoignera. Crossback, en 2021.

Les reliefs arrondis actuellement affichés sur le bouclier laisseront sûrement place à des lignes plus simples, dans l'esprit du concept car DS Aero Sports Lounge, vu au printemps dernier. Mais par souci d'économie, la DS7 Crossback devrait conserver son capot et ses ailes, ainsi que la plupart de ses composants arrière. Une vue arrière qui devrait cependant bénéficier d'un design de feux arrière original. Ce restylage devrait être complété par l'introduction de jantes redessinées.

Encore plus luxueux

A bord, les concepteurs de DS devraient essentiellement revoir les ambiances, notamment liées aux couleurs et aux matières. Le design du cockpit ne doit pas être bouleversé mais pourrait accueillir de nouveaux panneaux numériques, meilleurs en résolution et en réactivité. Aux places arrière, on peut parier que la banquette sera équipée à la fois de sièges chauffants et ventilés, comme récemment adopté par la grande berline DS9.

360 ch au programme?

Sous le capot, la DS7 Crossback ne devrait pas bouleverser son offre moteur. Cependant, il pourrait s'enrichir d'une variante très performante, incarnée par l'unité hybride rechargeable de 360 ch qui bout dans la Peugeot 508 PSE, mais aussi dans la DS9. Pour faire fonctionner le 100% électrique, il faudra attendre la deuxième génération, attendue d'ici 2024. D'ici là, les unités thermiques auront probablement adopté la micro-hybridation 48V.

Prix DS7 Crossback

La nouvelle DS7 Crossback restylée est attendue en 2021. Elle pourrait honorer la première édition du Salon de l'Automobile de Munich, qui remplacera le Salon de Francfort à l'automne prochain. A l'occasion de son lancement, le SUV révisera probablement ses prix à la hausse, au-delà des 35 300 € actuellement réclamés en entrée de gamme.

Articles recommandées

fr_FRFrançais