Tests

Au volant de la Hyundai i20 2021: bien plus qu'un utilitaire

La troisième génération de la Hyundai i20 arrive avec plus d'équipements que jamais, avec des éléments difficiles à trouver dans le segment, ainsi que la possibilité d'avoir le label Eco grâce à ses deux mécaniques hybrides.

Avec un taux d'électrification de 30% sur toute sa gamme, il était prévisible que la nouvelle génération de la Hyundai i20 entrerait pleinement dans l'ère hybride de la marque coréenne. Avec le lancement de deux variantes hybrides légères 48V de 100 et 120 chevaux, l'hybridation de ce modèle est déjà une réalité.

L'hybride Hyundai i20

Mais commençons par le début. En 2008, l'i20 a succédé à un modèle aussi charismatique que le Getz, l'option urbaine de Hyundai qui a donné de si bons résultats au début des années 2000. Cette nouvelle génération de l'i20 est le troisième du modèle précité, lancé en 2018. Face à cela et à la dictée de la tendance du segment, il grossit de 5 millimètres en longueur et 30 en largeur, soit 25 millimètres plus bas, ce qui le configure une carrosserie de 4,04 mètres de long qui la positionne à deux pas des compactes mais sans perdre son essence urbaine.

Hyundai i20 2021

À l'intérieur, il n'y a pratiquement aucun changement dans les dimensions, l'habitabilité est plus que correcte pour quatre occupants et nous avons maintenant également un coffre de 26 litres de plus, atteignant 352 litres, ce qui correspond exceptionnellement aux compétences de conduite du véhicule. C'est précisément l'une de ses meilleures qualités, la i20 quitte l'environnement purement urbain pour devenir une option exceptionnelle pour prendre la route, en particulier dans la variante de 120 chevaux avec la transmission à double embrayage.

Esthétiquement, le modèle évolue vers la nouvelle ligne inaugurée par la nouvelle Tucson, bien que de manière plus discrète. Tout nouvel éclairage LED qui devient l'une de ses caractéristiques distinctives les plus importantes ainsi que les feux arrière attachés aux diktats des tendances actuelles. Dans l'ensemble, la voiture gagne en présence également accompagnée de roues nouvellement conçues en pouces 15, 16 ou 17.

Depuis le siège du conducteur, nous avons découvert un design élaboré et hautement technologique, avec un écran de 10,25 pouces qui fait office de boîte de montre et un écran central de même taille, bien que standard, il est de 8,25 pouces. Les réglages sont excellents, un sentiment général de qualité se démarque au-dessus de certaines marques généralistes, même si dans certains domaines il a des plastiques durs qui ne nuisent pas du tout à l'ensemble. La position est très confortable et deux adultes peuvent nous accompagner derrière sans problèmes d'espace.

En termes d'équipement, les progrès ont été épouvantables, se positionnant en tête du segment avec des gadgets tels que chargeur sans fil, logiciel compatible avec Android et Apple (sans câble dans le cas d'un écran plus grand), détecteur d'angle mort, contrôle de voie de contrôle , régulateur de vitesse adaptatif fonctionnant en collaboration avec le navigateur, alarme de sommeil, détecteur de signal, feux de route automatiques… Articles auparavant disponibles uniquement dans les segments supérieurs.

Hyundai i20 2021

L'offre mécanique est composée de quatre options essence, l'une pour l'accès avec un 1,2 atmosphérique 84 chevaux et trois 1,0 TGDi, un 100 CV, un autre avec la même puissance mais avec hybridation légère (48V), et un autre avec le même système mais 120 chevaux. Puissance. À notre avis, la dernière option est la plus recommandée et aussi celle que nous avons menée lors de notre premier contact. Le bloc 1.0 TGDi est un trois cylindres et est soutenu par un groupe électrique 48V qui prend en charge les systèmes électriques les plus consommateurs de la voiture, mais sans la possibilité de le déplacer par lui-même.

En cours!

Au volant, la principale qualité est la douceur générale de toutes les touches. Il suffit de le démarrer pour voir comment le moteur turbo à trois cylindres se fait à peine entendre dans l'habitacle. Fin et très équilibré, il ne transmet pratiquement aucune vibration malgré son état à trois cylindres et réalise ses meilleures performances en combinaison avec la nouvelle boîte de vitesses à double embrayage à sept rapports. En ville, il est agile et réactif depuis la zone basse du compteur de tours, avec une direction très assistée et maniable mais pas trop sensible. Le changement est fluide même dans les manœuvres de stationnement.

Prix

Il est disponible en quatre niveaux de finition: Essence, Klass, Tecno et Style Lux, avec une fourchette de prix comprise entre 16.990 euros et 27.995, bien qu'avec les promotions et les aides disponibles, la gamme commence à 14.490 euros, une réduction applicable à toute la gamme. Dans l'immédiat, l'arrivée d'une variante sportive N avec 204 chevaux et un type SUV est annoncée, nous serons vigilants.

fr_FRFrançais